mercredi 4 août 2010

Un signe à Serge Damon, sa peinture, sa liberté, et toute sa parole si évocatrice de tout un monde

Souvenir, hommage et remerciements à un grand ami, un des premiers qui m'a ouvert les portes de son atelier en 1976, Serge Damon.

Il vivait et travaillait à Antibes, puis vers Aspremont, près de chez Chubac. 

Il a connu l'époque Saint Germain, Tristan Tzara et toute la bande et savait raconter ça ... 

acrylique/collage/toile - 1993 "métamorphose"

Article paru dans la revue Alias par Jean-Luc Mativa









Lire l'article

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire